Accueil

En plein espace et en apesanteur, on flotte ou on tombe ?

Bonjour,
Avant de voir la vidéo de l’article de Norédine sur GIZMODO, je me suis dit, chouette, je vais pouvoir réaliser mon rêve en me retrouvant en apesanteur sans aller dans l’espace et sans dépenser une fortune e réservant un vol à bord de l’avion Zero G, petit malin va 😉

Pour revenir à cette vidéo, l’astronaute Jean-François Clervoy explique que lorsque l’on est en apesanteur, on ne flotte pas on tombe et on comprend très bien son raisonnement quand on connait le principe de l’airbus A300 Zéro G ou de sa démonstration. Je me suis dit en orbite gravitationnel, cela est probablement le même principe car on tourne autour d’un axe en tombant pratiquement car on est à la fois attiré par la terre et par l’espace… enfin c’est une hypothèse.

Mais si on se retrouve carrément dans l’espace sans force de gravité à bord d’un vaisseau ?
Là aussi n tombe ? Mais on tombe où ? Existe-t-il donc dans l’espace, un haut et un bas ?
Je pensais que si l’on était en plein espace, loin de tout système solaire, on flottait aussi mais sans bouger
Déjà que la notion d’infini, j’ai du mal à me l’expliquer mais là ça devient un vrai cassement de tête.
A votre avis ?

Paris

  1. Bonjour,

    ce qu’il faut savoir c’est que la gravitation n’est pas une force qui s’exerce d’un corps sur un autre mais entre deux corps. Un satellite en orbite autour de la Terre exerce sa propre force d’attraction de la Terre vers lui. Mais comme le rapport entre les deux est très disproportionné, c’est le satellite qui orbite, à condition que sa vitesse soit suffisante pour ne pas tomber comme une pierre.

    Dans l’espace tous les corps s’attirent entre eux. Chacun a sa sphère de Hill (google est ton ami), sa zone d’influence gravitationnelle. C’est valable entre une planète et ses satellites naturels ou mécaniques, entre deux planètes dans le même système stellaire, entre deux étoiles du même amas, entre deux galaxie, etc … Ca pose des problèmes aux sondes qu’on envoie dans le système solaire car il faut toujours calculer leur trajectoires pour qu’elles n’entrent pas dans l’orbite des gros corps massifs tels que Jupiter.
    Il n’y a donc aucun point théorique dans l’univers connus où il n’y aurait aucune force gravitationnelle. C’est d’ailleurs l’un des fondements de la théorie actuelle de l’univers.
    Donc si tu es dans ton vaisseau quelque part au milieu de nulle part, tu subiras la force d’un corps plus massif que toi, même très éloigné.

    1. Tu dérives jusqu’à ce que tu tombe dans le champ gravitationnel d’un corps plus massif qui va t’attirer jusqu’à ce que tu t’écrases dessus, ou, si tu actives tes rétro-fusées, jusqu’à ce que tu atterrisses en douceur.
      Là, tu sors de ta capsule, tu testes la respirabilité de l’environnement, tu enlève ton casque, et tu te prends les pieds dans une racine.
      Tu tombes et tu te réveilles au pied de ton lit, empêtré dans ta couette 😉

Identifiez-vous

perdu ?

Pas encore inscrit ?

Register